La toxine botulique (botox)

L’injection de toxine botulique permet de traiter rapidement et efficacement les rides du haut du visage (rides du Lion, rides du front, rides de la patte d'oie). Il s’agit du traitement de choix de ces rides qui permet en relaxant les muscles concernés de lisser les rides et ouvrir le regard. Il est en effet possible de relever le sourcil à ses deux extrémités avec des points d’injection différents. La toxine botulique est une protéine purifiée, utilisée en thérapeutique depuis 30 ans. Ce médicament d’origine naturelle traite avec succès des millions de patients enfants et adultes en ophtalmologie, en neurologie et en oto-rhinolaryngologie.

Le traitement

Le traitement consiste en une série d’injections réalisées à l’aide d'une aiguille fine dans les muscles responsables des rides d'expression. Ces micro injections ne nécessitent pas d’anesthésie et permettent la reprise immédiate d'une activité.

Les effets apparaissent des le 3e jour et se stabilisent en une quinzaine de jours. Ils durent de 4 à 6 mois selon les individus. Pour un résultat optimal et qui perdure dans le temps, un traitement régulier de 2 séances par an est recommandé, l'intervalle entre deux injections doit être d'au moins 3 mois.

Les effets secondaires

  • de possibles hématomes aux points d'injections rapidement éliminés,

  • une ptose de la paupière, réversible également, si les points d'injection ne sont pas respectés strictement,

  • un relèvement exagéré du sourcil (mephisto), là encore transitoire et facile à corriger par une injection complémentaire quelques jours après pour baisser le sourcil.

La « mauvaise réputation » de la toxine botulique est totalement injustifiée, ce médicament étant utilisé depuis des dizaines d'années et n'ayant jamais fait la preuve d'effets secondaires graves.

 

Enfin, la toxine botulique est utilisée également en Dermatologie pour des problèmes d'hyperhidrose (transpiration excessive des aisselles mais aussi des mains et des pieds).

 

La technique est là encore faite de multi injections, superficielles cette fois, avec en moyenne une a deux séances par an.

Botox à Amiens